Skip to content

Lectures musicales autour de « Cahier d’un retour au pays natal » de Aimé Césaire du 15 au 23 mars 2010

1 mars 2010

La Rochelle (différents lieux) – du 15 au 23 mars 2010


Du 15 mars au 23 mars 2010, le Théâtre du Ballon Rouge présente des lectures musicales autour de « Cahier d’un retour au pays natal » de Aimé Césaire, dans les appartements, maisons, lieux patrimoniaux, établissements scolaires, espaces collectifs, quartiers ou centres villes.
Avec trois comédiens-musiciens, Serge Mamadou, Adama Dembelé et Jean-Baptiste Azéma. / Conception et mise en espace de Dany Martinez
Ce travail vient en préfiguration de la création qui aura lieu à l’automne 2011 en collaboration avec les habitants des quartiers / Chœur et figuration.
Merci de noter les dates de représentations dans vos agendas, avec réservation indispensable au 0546434491.
• Lundi 15 mars et jeudi 18 mars à 19h, à Laleu.
• Mardi 16 mars à 14 h30 au Collège Mendés France à Mireuil..
• Mercredi 17 mars à 20 h à la maison relai à Aytré.
• Vendredi 19 mars à 14 h15 au Muséum d’histoire naturelle/ La Rochelle.
• Samedi 20 mars à 19 h à Aytré
• Lundi 22 mars au Foyer Léonce Vieljeux à Laleu / Accès libre à 15 h – à 20 heures au Café social à Mireuil.
• Mardi 23 mars à 10 h et 20 h au Lycée socio professionnel de Rompsay.

Cahier d’un retour au pays natal de Aimé Césaire est un document unique et irremplaçable. Il écrit ce poème à paris, alors qu’il vient de quitter l’école normale supérieure et qu’il s’apprête à revenir à la Martinique. Le pays natal, l’île à laquelle il est difficile de résister. Comment ne pas succomber à ses ciels, à son ondoiement de sirène, à son parler tout de cajolerie ? Derrière cela, à peu de générations de distance il y a l’esclavage et ici la plaie se rouvre, elle se rouvre de toute la grandeur de l’Afrique perdue, du souvenir ancestral des abominables traitements subis, de la conscience d’un déni de justice monstrueux et à jamais irréparable dont toute une collectivité a été victime. Une collectivité à laquelle appartient corps et âme celui qui va partir, riche de tout ce que les blancs pouvaient lui apprendre et à cet instant d’autant plus déchiré.
André breton

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :