Skip to content

Pourquoi parler de mémoires de l’esclavage en Charente Maritime?

20 mars 2010

De mars à septembre 2010, plusieurs institutions culturelles de La Rochelle et de Rochefort se mobilisent pour évoquer l’histoire de la traite négrière et de l’esclavage. Au-delà du devoir de mémoire lié à la journée du 10 mai, il s’agit, par une approche historique, d’appréhender des phénomènes complexes, dont l’écho se fait encore entendre dans notre patrimoine culturel.

Ce projet est porté par l’association ARCADD (Association Rochelaise de Coopération, d’Animation et de Diffusion Documentaire), qui réunit des établissements scientifiques et culturels de La Rochelle et de Charente Maritime.

Les partenaires du projet:
La Direction des Affaires culturelles de la Ville de La Rochelle
Les Archives municipales de la Rochelle
Les Archives départementales de Charente Maritime
La Médiathèque Michel-Crépeau
L’Université de la Rochelle : FLASH, Bibliothèque universitaire
Le Centre des monuments nationaux – Tours de La Rochelle
Les Musées d’Art et d’Histoire de la Rochelle
Le Service historique de la Défense
Le Théâtre du ballon rouge

Avec le concours de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Charente-Maritime, de la Communauté d’agglomération de la ville de la Rochelle, de la Ville de la Rochelle, de la Maison Champlain à Brouage.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :